Saint Martin de Toques

St Martin de ToquesAccès par la D613

Coordonnées GPS:

43°10’22.4″N 2°51’33.4″E

 

Construit à l’époque féodale, le Château de St Martin de Toques devait servir à protéger la route qui conduit de la vicomté de Narbonne aux Corbières.

Dès 978, St Martin apparaît en tant que château fort. Il appartient à la vicomtesse Adélaïde de Narbonne.

Tout au long du moyen-âge on le découvre dans de nombreux textes, toujours sous la dépendance des vicomtes de Narbonne. La chapelle, mentionnée seulement en 1360, semble avoir une origine plus ancienne. La cour dont l’arc est légèrement outre passé rappelle les constructions cisterciennes des XIème et XIIème siècles.

Rapidement le château dut avoir un cercle de maisons dans les environs, sur les flancs de la colline. Si l’on peut considérer les murs du nord-est comme témoignages de l’époque médiévale (tour octogonale et ronde, chapelle), on peut penser que le reste du château a subi des modifications profondes au cours de la Renaissance (logements, salle des gardes, entrée). Cette rénovation correspond à l’arrivée de seigneurs importants : les familles milanaise d’Alezio et Castiglione, qui s’installent dans le pays Narbonnais à la suite du Cardinal de Ferrare, alors abbé de Fontfroide.

En 1709, six foyers existaient à St Martin en dehors du château. A la révolution, la paroisse sera supprimée. Au XVIIIème siècle, le château semble avoir été abandonné comme lieu de résidence ; ses propriétaires habitent Narbonne et une demeure modeste est édifiée au pied de la montagne. Tas de ruines imposant, il fut racheté et restauré, dès 1990. Il est aujourd’hui une demeure particulière.